Des vignes bonsaïs sous l’effet de la sécheresse

vignoble saint chinian herault languedocDans l’Hérault, le déficit hydrique, de l’automne jusqu’au début de l’été, a totalement perturbé le cycle végétatif de la vigne, qui s’est arrêtée de pousser avant la floraison. Ces «vignes naines» risquent d’avoir du mal à mûrir et à reconstituer leurs réserves. > Entrer <

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s