Le delta du San Joaquin, le plus grand estuaire de la Californie, ne travaille plus pour la faune sauvage

Delta San Joaquin à The Sacramento Les fermes et les villes ont pompé l’eau de ce delta durant des décennies, ce qui a grandement endommagé l’écosystème. Un rapport récent du San Francisco Estuary Institute soutient pourquoi cet écosystème est en nuisant aux espèces en voie de disparition. Le Delta a été une fois un réseau de marais et d’eau, un allié pour les oiseaux, la vie sauvage et l’une des plus grands parcours du Oncorhynchus tshawytscha sur la Côte l’Ouest. Après la fièvre de l’or, l’action des colons sur les cours naturels de l’eau produit la perte de 97 pour cent des marais. <Entrer>

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s