Les plantes tapissâtes et le gravier: une histoire d’amour

1Le jardin méditerranéen est soumis aux conditions climatiques où il se développe, entre celles-ci, souligne le manque d’humidité environnementale et édaphique, en particulier dans certaines régions de la Méditerranée. En optant pour les plantes couvre-sol,  l’humidité de la terre se maintient et l’évaporation de l’eau par l’action solaire est évitée.

La pelouse est une solution plus économique au début, mais nécessite un entretien continu, il consomme beaucoup d’eau et est généralement accompagnée par des problèmes phytosanitaires. La pelouse est une bonne option (si la conception du jardin est de qualité) lorsque nous sommes dans un climat où l’humidité est constante et il n’y a pas de longues périodes de sécheresse comme c’est le cas dans le climat méditerranéen. C’est vrai qu’existent graminacées (pelouse) qui sont supposés « idéaux » pour des climats secs, mon opinion est que cette herbe rustique est invasive et agressive, de plus, la texture de ces variétés n’est pas très agréable. Si nous utilisons les espèces qui requièrent moins d’eau et des nutriments, nous serons plus d’accord avec l’environnement. Il y a d’autres possibilités dans le jardin pour « habiller le sol », les plantes couvre-solet et le gravier peuvent fournir une tapisserie de couleurs intenses et un design unique, cette2 symbiose fournit des espaces différents où nous pouvons donner des usages variés. Dans les images qui ont accompagné le texte, vous aurez vu la quantité d’espèces qui peuvent former son jardin. Avec les plantes couvre-sol, le gravier limite le développement de la “mauvaise herbe” et Il assure une fonction de drainage et une résistance à la chaleur au froid d’ailleurs vous pouvez trouver une variété de graviers avec textures, des tailles et couleurs différentes.

Plantes tapissâtes pour le soleil

.

Plantes tapissâtes pour l’ombre

  • Réalisation: María Rodríguez
  • Images: mentionnées dans le texte (mettrez le curseur sur chaque image sans appuyer)
  • Sources: Le Goff, Philippe “Jardin sur gravier” [En ligne]. Le Clos d’Armoise: la plante, une passion que nous aimons partager. 00/00/20–. <http://plantes-vivaces.leclosdarmoise.com/jardin-sur-gravier-2/#more-330&gt; [Consultation : 21 juin 2013].

Une réflexion sur “ Les plantes tapissâtes et le gravier: une histoire d’amour ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

horticulture méditerranéenne